• La Chartreuse de la Verne

    collobrière image à la une

    La Chartreuse de la Verne

     

     

     

    Se rendre à la chartreuse de la verne: 

    De Collobrières, prendre la direction de Grimaud (D14) A 6 kms, tourner à droite, en direction de "LA VERNE"


     

    L’origine du nom est discutée. Laverna est la patronne des voleurs à qui aurait été dédié un temple païen puis chrétien à l’emplacement actuel de la chartreuse. Verna est un mot latin signifiant esclave, identifiant la descendance sarrasine. Enfin,verno est un mot provençal traduit par aulne glutineux, un arbre qui pousse en abondance aux alentours du monastère. C’est cette dernière origine qui est la plus généralement admise.

    Document: Architecture de la chartreuse de la Verne

    Culminant à 779 mètres, îlot de verdure et oasis de paix au milieu de l’océan de tumulte qu’est la frange côtière varoise, le massif des Maures est coinçé entre la Méditerranée et la plaine du Luc-en-Provence. D’une longueur d’environ 50 km et d’une largeur de 30 km, il est entaillé dans sa partie occidentale par deux vallées de direction SO/NO. La végétation est essentiellement à feuillage persistant adapté à la chaleur et à la sècheresse. Les hivers doux permettent à ce type de végétation de croître en automne et au printemps, périodes de l’année les plus favorables pour observer la floraison. Le maquis est entrecoupé par des forêts de châtaignier à l’ubac, de chênes (lièges, blancs ou verts) et de pins maritimes sur les versants ensoleillés.


     

    La Chartreuse de la Verne

    Histoire des lieux

    L'église romane est consacrée le 3 octobre 1174. Les années 1264 et 1271 sont noires, le monastère est par deux fois incendié. Et ce n'est qu'au cours du XVIe siècle que sont bâtis la chapelle actuelle et le grand portail sud. Pendant les guerres de religion, les Protestants pillent la chartreuse.

    Les XVIIe siècle et la première moitié du XVIIIe sont plus favorables, c'est le temps de l'édification de la chapelle Saint-Bruno des bâtiments des hôtes et des convers. La paix est de courte durée. En 1790, les biens sont mis sous séquestre, c'est le début des vols et des pillages. Deux ans plus tard, les religieux fuient et les bâtiments sont mis en vente.

    En 1921, les ruines de la chartreuse sont classés aux Monuments Historiques. Les vols perdurent pourtant. Il faudra attendre 1959 et la vente aux Eaux et Fôrets, pour qu'un gardien s'intalle sur le site et mette fin à ces actions. L'Association des Amis de la Verne (1968) prend alors le relais en gérant la restauration et l'entretien des lieux et en rendant au site sa vocation religieuse, par l'intallation de la communauté monastique de Bethléem, de l’Assomption de la Vierge et de saint Bruno en 1983. Le monastère prend alors le nom de Notre-Dame de Clémence de la Verne.

    Pour en savoir plus: Une page d'histoire...

     

    A voir France
    A voir France

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :